Toutes les aides financières

 

 

 

Le projet d’Ali et de Nadia

 

Ali et Nadia vivent en couple avec un enfant. Ils ont décidé il y a 3 ans de devenir propriétaires d’un appartement en Savoie. Pour économiser sur leur facture d‘énergie ils souhaitent rénover leur logement. Ils envisagent de faire installer une chaudière à condensation et poser des fenêtres double vitrage.

Le coût des travaux est estimé à 10 700 euros.

Comment vont-ils financer leurs travaux ?

 

Ali et Nadia vont notamment pouvoir bénéficier de la nouvelle prime à 1350 €. Les aides publiques représenteront au total 3 400 euros, soit 31% du montant de leurs travaux. Il restera à leur charge 7 300 euros, qui pourront être financés par un emprunt bancaire d’une durée de 10 ans, soit un remboursement de 79 euros par mois.

Les économies attendues

 

Et dès la première année après les travaux, Ali et Nadia pourront voir leur facture de chauffage et d’eau chaude baisser d’environ 35 %.

 

Tous les chiffres sont donnés à titre indicatif : ils varient, en fonction du lieu, de la nature des travaux réalisés, de la composition des ménages et des types de financement. Les économies d’énergie dépendent du comportement de chacun, avant comme après les travaux.

 


 

 

Le projet de Pascal et Véronique

 

Pascal et Véronique habitent avec leurs 3 enfants du côté de Nantes. Ils ont acheté leur maison il y a un peu plus de 10 ans. Leurs revenus annuels s’élèvent à 33 000 euros. Cette année ils envisagent des travaux importants : l’isolation de la toiture et des murs et l’installation d’une chaudière à condensation.

Le coût total des travaux est estimé à 28 000 euros.

Comment vont-ils financer leurs travaux ?

 

Les aides publiques représentent au total un montant de 22 300 euros, soit 80% du montant des travaux. Il reste 5 700 euros à leur charge, qui peuvent être financés par un emprunt bancaire d’une durée de 10 ans, soit un remboursement de 62 euros par mois.

Les économies attendues

 

L’économie attendue la première année sur leur facture de chauffage et d’eau chaude pourrait atteindre 54%.


 

Tous les chiffres sont donnés à titre indicatif : ils varient, en fonction du lieu, de la nature des travaux réalisés, de la composition des ménages et des types de financement. Les économies d’énergie dépendent du comportement de chacun, avant comme après les travaux.

 



Le projet d’Adélaïde

 

Adélaïde est propriétaire d’une maison en Bourgogne héritée de ses grands-parents. Avec 17 500 euros de revenus par an, cette célibataire de 27 ans aurait bien besoin d’économiser sur sa facture de chauffage. Elle envisage d’isoler les combles, de remplacer des fenêtres et d’installer une pompe à chaleur.

Le coût de ces travaux est estimé à 24 000 euros.

Comment va-t-elle financer ses travaux ?

 

Les aides publiques directes, représentent un montant de 14 500 euros, dont plus de 10 000 € de l’ANAH. C’est 60% du montant des travaux. Il reste 9 500 euros à sa charge, qui peuvent être financés par un éco-prêt à taux zéro d’une durée de 15 ans, ce qui représente une aide supplémentaire de l’Etat d’un montant de 1 900 euros et 53 euros de remboursement par mois.

Les économies attendues

 

Pour Adélaïde, l’économie sur les factures de chauffage et d’eau chaude peut atteindre 77% l’année qui suit les travaux.

 

Tous les chiffres sont donnés à titre indicatif : ils varient, en fonction du lieu, de la nature des travaux réalisés, de la composition des ménages et des types de financement. Les économies d’énergie dépendent du comportement de chacun, avant comme après les travaux.

 


Le projet d’Eric et de Sarah

 

Eric et Sarah ont deux enfants et leur revenu annuel est de 45 000 €. Ils ont acheté leur maison il y a quelques années et se disent qu’ils pourraient gagner en confort et en pouvoir d’achat en changeant de chaudière et en isolant les combles.

Le coût des travaux est estimé à 23 000 euros.

Comment vont-ils financer leurs travaux ?

 

Les aides publiques représentent au total 8 000€, soit 34% de ce montant : ils peuvent en effet bénéficier de la nouvelle prime à 1 350€ qui complète les 6 650€ d’aides déjà existantes. Il reste à leur charge 15 000 euros, qui peuvent être financés par un emprunt bancaire d’une durée de 10 ans, soit un remboursement de 161 euros par mois.

Les économies attendues

 

L’économie qu’ils espèrent sur la facture d’énergie est de plus de 800€ dès la première année suivant les travaux. 


 

Tous les chiffres sont donnés à titre indicatif : ils varient, en fonction du lieu, de la nature des travaux réalisés, de la composition des ménages et des types de financement. Les économies d’énergie dépendent du comportement de chacun, avant comme après les travaux.


Comment ça fonctionne ?

 

Vous avez des travaux en énergie renouvelable à réaliser => simulez la prime dont vous avez droit (grâce à notre simulateur très simple) et inscrivez-vous pour demander votre prime.

 

Dès que l'artisan que vous avez-vous-même choisi aura achevé les travaux, envoyez-nous la facture de vos travaux et vous recevrez un chèque en euro du montant de la simulation.

 

 

Ces primes sont cumulables avec le crédit d’impôt et toutes les autres aides comme les subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat (l’ANAH)..

 

4 étapes à suivre pour bénéficier de cette prime énergie:

 

1. Avant le début des travaux, le particulier doit s’inscrire (grâce à notre simulateur) pour faire une demande de primes énergie. Quelques secondes suffisent pour simuler la prime et la demander..

 

2. Après la demande de prime, le particulier peut alors faire réaliser les travaux par l’artisan de son choix.

 

3. Dès que les travaux sont achevés, envoyer-nous la facture des travaux avec l’ attestation de fin de travaux .

 

 

4. Vous recevrez le chèque en euros, de la valeur de la prime sous 4 semaines.

 


Pourquoi des Certificats d'Economie d'Energie (CEE) en 2016 ?

 

Sachant que ce mécanisme existe depuis 2005 et que très peu de particuliers en ont bénéficié, ECOinfos énergies renouvelables vous résume brièvement ce système des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) que l’on nomme également les primes énergie :

 

l’Etat oblige les fournisseurs d’énergie ou « obligés (comme par exemple :Total, AVIA, Leclerc, Auchan...) à faire des économies d’énergie.

Ces travaux d'économies d'énergie sont comptabilisés en certificats d’économies d’énergie (CEE).

 

Les obligés (comme Total, AVIA, Leclerc, Auchan...) doivent prouver qu’ils ont diminué leur consommation énergétique, sous peine de payer une taxe importante.

Pour ne pas payer cette taxe, les obligés ont deux solutions:

 

 

1 / Faire des économies d'énergie ( Les obligés font eux-mêmes des travaux d'économies d’énergie => ils produisent ainsi leurs propres certificats d‘économies énergie).

 

 

2 / Ou bien inciter d'autres personnes comme vous (particuliers, entreprises, collectivités...) à réaliser des travaux en économies d’énergie et racheter vos CEE. (cela est très économique pour ces obligés qui évitent ainsi de payer une lourde taxe, ils préfèrent donc racheter (vos factures de travaux = vos CEE) plutôt que de payer cette taxe.

 

Plus ces obligés récupèrent des factures de travaux en énergie renouvelable et plus vite ils atteindront l’objectif en kwh cumac fixé par l’état => ils n’auront pas à payer cette lourde taxe fixé par l’Etat.

 

 

• Chacun peut donc faire valoir ses travaux d'économies d'énergie et vendre, par la suite ses certificats d’énergie aux obligés. Alors, profitez de cette prime que peu de particuliers demandent !!!!

 

 

Très peu connu du grand public, le système des certificats d’économies d’énergie (CEE) , est une aide financière à ne pas négliger.

 

Le mécanisme est simple : les particuliers, entreprises ou collectivités qui réalisent des travaux d’économies d’énergie peuvent bénéficier de primes énergie qui seront payées par un chèque en euros !

Depuis début 2013, ECO Infos Solution Energie Renouvelable vous propose de bénéficier de cette aide pour vous aider à réaliser vos travaux en énergie renouvelable.

 

Grâce à ECO Infos Solution Energie Renouvelables, vous recevrez une prime par un chèque en euro en échange de votre facture de travaux.

En échange de votre facture de travaux, vous recevrez un chèque en euros !

Pas de bons d’achats obligeant le particulier à retourner dans une grande surface pour consommer.

Ainsi, en échange des factures de travaux, nous envoyons un chèque en euros aux particuliers qui en font la demande et qui s'inscrivent avant tout début de travaux.

Un véritable coup de pouce pour réduire le coût de ses travaux !

Un plus non négligeable : les primes énergie sont cumulables avec tous les crédits d’impôt et toutes les autres aides dont vous pouvez bénéficier

voir dans notre rubrique, la liste complète des travaux qui sont élligibles à cette prime (possibilité de cumuler plusieurs travaux => cumul des primes).

Des exemples concrets …

 

isolation du plancher pour 100 m² dans le département 31 => 806 € de prime

pompe à chaleur air / eau => 473 euros de prime

Chaudière à condensation => 400 euros de prime

 

Message du fondateur de ce site: J'ai moi même obtenu un chèque de 420 € pour une pompe à chaleur air / air + 520 € pour une isolation.

Si je cumule toutes ces aides (Prime + PTZ + crédits d’impôt + autres aides dispo) => réduction non négligeable de la facture totale. (Toutes les infos pour répondre à toutes vos questions sont en dessous de ce simulateur très simple que je vous encourage à utiliser pour demander et recevoir votre pime Economie energie)


Quels sont les travaux éligibles à une prime Energie en 2016 ?

 

 

Chauffage, chaudière, pompe à chaleur

Pompe à chaleur eau-eau

Pompe à chaleur air-eau

Pompe à chaleur air-air

Chaudière individuelle à condensation

Chaudière basse température

Appareil indépendant de chauffage au bois

Radiateur à chaleur douce

Programmateur d’intermittence

Programmateur de chauffage

Régulation par sonde de température extérieure

Robinet thermostatique sur radiateur existant

Chaudière biomasse individuelle

Chauffe-eau solaire individuel

Système solaire combiné

Ventilation

Ventilation mécanique contrôlée double flux

Ventilation mécanique contrôlée simple flux autoréglable

Ventilation mécanique contrôlée simple flux hygroréglable

Travaux d’isolation

Isolation

Isolation des combles ou de toiture

Isolation de toiture-terrasse

Isolation des murs

Isolation du plancher

Changement des fenêtres ou portes-fenêtres

Isolation de toiture-terrasse

Deux conditions importantes:

La prime énergie doit être demandée avant le début des travaux.

La prime énergie n’est accessible que pour les maisons ou appartements de plus de 2 ans.

 


Calculez et recevez en 2016 votre prime Eco Energie en euros grâce à notre simulateur:

 

aide et financement de vos travaux grâce aux certificats Economie Energie 2014

financer les travaux d'energies renouvelables avec les primes Economie Energie

les aides aux financements des travaux avec les certificats économie énergie 2014

Quels sont les aides pour financer les travaux (prime economie energie)

crédits d'impôt 2014 cumulables avec les certificats d'économies d'energie

liste de tous les travaux elligibles pour bénéficier de la prime Economie energie

Simulateur 2014 pour connaitre et recevoir les primes economies énergies

chaudière à condensation 2014 : prime economie energie et aides financières.

isolation 2014 : prime economie energie et aides financières.

pompe à chaleur 2014 : prime economie energie et aides financières.

chauffage solaire 2014 : prime economie energie et aides financières.

chauffe eau solaire 2014 : prime economie energie et aides financières.

chauffe eau thermodynamique 2014 : prime economie energie et aides financières.

geothermie 2014 : prime economie energie et aides financières.

chauffage au bois, poele a pellet 2014 : prime economie energie et aides financières.


AIDES DE L'ÉTAT

 

Depuis plusieurs années, l'état aide les foyers qui éco-rénovent leurs habitats par des aides financières, des primes à l'achat, des réductions d'impôt...

 

Les énergies renouvelables mis au service de la maison pour la rendre plus économe et surtout moins agressive pour l'environnement sont ainsi remerciées par des aides assez significatives.

 

AIDES "J'ECO-RENOVE" : DEUX NOUVELLES PRIMES EXCEPTIONNELLES DE 1350 € ET 3000 € !

 

Pour soutenir la réalisation de vos travaux d’éco-rénovation, l'Etat vous propose, selon votre situation, deux nouvelles aides exceptionnelles : une prime de 1350 € pour les ménages aux revenus moyens et une prime de 3000 € pour les ménages les plus modestes.

Pour savoir si vous pouvez bénéficier de ces primes en fonction de vos revenus et des travaux que vous souhaitez entreprendre, prenez rendez-vous avec un conseiller près de chez vous en appelant le 0 810 140 240 ou grâce à la carte des Points rénovation info service.

Après examen personnalisé de votre situation par votre conseiller, si vous avez droit à la prime à 1350 €, il vous faudra remplir en ligne le formulaire de demande.

 

• LES TRAVAUX CONCERNÉS PAR LA PRIME DE 1350 € :

 

Pour bénéficier de la prime, les travaux doivent être réalisés par des professionnels et concerner au moins deux des catégories suivantes :

- travaux d’isolation thermique de la totalité de la toiture ;

- travaux d’isolation thermique de la moitié au moins des murs donnant sur l’extérieur ;

- travaux d’isolation thermique de la moitié au moins des parois vitrées donnant sur l’extérieur ;

- travaux d’installation de chaudières à condensation, de chaudières à micro-cogénération gaz ou de pompes à chaleur autres que air/air ;

- travaux d’installation de chaudières ou d’équipements de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses ;

- travaux d’installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

 

LES TRAVAUX CONCERNÉS PAR LA PRIME DE 3000 € :

 

- Les travaux doivent garantir une amélioration de la performance énergétique du logement d’au moins 25 % : un spécialiste vous accompagnera tout au long de votre projet. Il effectuera pour vous le diagnostic de votre logement ainsi que son évaluation énergétique. Sur cette base, il vous proposera les travaux les plus adaptés.

- Vos travaux ne doivent pas être avoir commencé avant le dépôt de votre dossier. Ils devront être intégralement réalisés par des professionnels du bâtiment.

 

LE CRÉDIT D’IMPÔT

 

Le crédit d'impôt «développement durable» est sans doute l'aide que les particuliers connaissent le mieux. Mais attention, il ne s'applique pas de façon identique à tous les types de travaux et d'équipements.

 

LES NOTIONS ESSENTIELLES :

 

• QU'EST-CE QUE LE CRÉDIT D'IMPÔT ?

 

Il s'agit d'un dispositif fiscal permettant aux ménages de réduire leur impôt sur le revenu d'une partie des dépenses d'équipements occasionnées lors de travaux d'amélioration énergétique réalisés dans leur habitation principale. Depuis le 1er janvier 20 14, pour en bénéficier; les contribuables doivent réaliser un «bouquet de travaux», sauf les ménages modestes (voir ci-dessous) qui peuvent bénéficier du crédit d'impôt en ne réalisant qu'une seule dépense («action seule»). Les contribuables, qu'ils soient imposables ou pas, peuvent bénéficier du crédit d'impôt. Si le montant du crédit d'impôt dépasse celui de l'impôt dû, l'excédent est remboursé au ménage.

 

SES CONDITIONS D'OBTENTION :

 

• Vous êtes :

Locataire, propriétaire occupant (les propriétaires bailleurs ne peuvent pas bénéficier de ce dispositif, mais peuvent déduire les dépenses de travaux de leur revenu foncier), occupant à titre gratuit fiscalement domicilié en France, un contribuable dont le revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser un certain plafond , si vous demandez le CIDD pour une seule action. "Le revenu fiscal de référence de votre foyer fiscal de l'année n-2 par rapport à celle du paiement des dépenses ne doit pas excéder la somme de 24043 € pour la première part de quotient familial, majorée de 5617 € pour la première demi-part et 4421 € à compter de la deuxième demi-part supplémentaire. Le revenu fiscal de référence 2012 figure sur votre avis d'imposition 2013.

 

• Le logement est :

une maison individuelle ou un appartement, votre résidence principale, un logement existant (achevé depuis plus de 2 ans).

 

• Les matériaux et les équipements achetés doivent : 

- Être fournis par l'entreprise qui effectue leur installation

- Répondre à des exigences techniques précises pour être éligibles.

 

(À compter du 1er janvier 20 15, le professionnel effectuant les travaux devra être Reconnu Garant de l'Environnement).

 

• Le montant des dépenses est :

- Plafonné à 8000 € pour une personne seule et 16000 € pour un couple soumis à l'imposition commune, avec une majoration de 400 par personne à charge, calculé sur le montant TTC des dépenses éligibles, déduction faite des aides et subventions reçues par ailleurs, apprécié sur une période de 5 années consécutives comprises entre 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2015.

 

• Le crédit d'impôt est cumulable :

- Avec l'éco-prêt à taux zéro si le montant des revenus de l'année n-2 du foyer fiscal n'excède pas 25 000 pour une personne célibataire, veuve ou divorcée, 35 000 pour un couple soumis à imposition commune et 7 500 supplémentaires par personne à charge, pour les offres de prêt émises en 2015*, avec les aides de I'Anah et des collectivités territoriales.

*Si le montant des revenus de /'année n-2 du foyer fiscal n'excède pas 30000 , pour les offres de prêts émises en 2013.

 

• LA NOTION DE "BOUQUET DE TRAVAUX"

 

Un « bouquet de travaux» correspond à la combinaison d'au moins deux actions efficaces d'amélioration de la performance énergétique du logement parmi une liste de 6 catégories d'actions réalisées au titre d'une même année ou sur deux années consécutives*.

Attention ! Les exigences de travaux constitutifs d'un bouquet de travaux sont différentes pour l'attribution de l'éco-prêt à taux zéro.

*Si, à elle seule, une dépense éligible ou bouquet dépasse le plafond pluriannuel de dépenses (voir ci dessus), le roux majoré s'applique à cette dépense, mois vous devez pouvoir cependant justifier de l'existence des autres dépenses (supérieures au plafond pluriannuel effectuées dans le cadre du bouquet de travaux.

 

La dépense doit porter sur une partie significative du logement pour entrer dans un bouquet de travaux*. Cette condition doit être vérifiable sur la facture, qui doit préciser l'ampleur des travaux.

Les travaux doivent relever d'au moins deux catégories différentes. La réalisation de deux travaux appartenant à la même catégorie ne permet pas de bénéficier du taux de 30 %. Les performances techniques exigées sont les mêmes que pour les actions isolées

*Si les travaux ne portent pas sur une partie significative du logement, ils sont éligibles au crédit d’impôt au taux hors bouquet, sous réserves des autres conditions.

 

• LES DIFFÉRENTES CATÉGORIES DE TRAVAUX POUVANT CONSTITUÉS UN BOUQUET DE TRAVAUX SONT LES SUIVANTES :

 

1. Isolation des parois opaques (murs): murs en façade ou en pignon.

Les travaux doivent conduire à isoler au moins 50% de la surface totale des murs donnant sur l'extérieur:

 

2. Isolation des parois opaques (toitures): toitures-terrasses, planchers de combles perdus, rampants de toiture ou plafonds de combles.

Les travaux doivent conduire à isoler l'ensemble de la toiture.

 

3. Isolation des parois vitrées: fenêtres ou portes-fenêtres (PVC, bois ou métalliques), vitrages de remplacement ou doubles fenêtres.

Les travaux doivent conduire à isoler au moins la moitié des parois vitrées du logement en nombre de fenêtres.

 

4. installation initiale ou remplacement d'équipements de chauffage ou de production d'eau chaude fonctionnant au bois ou autre biomasse:

Poêles, foyers fermés et inserts de cheminées intérieurs, cuisinières utilisées comme mode de chauffage, chaudières fonctionnant au bois ou autres biomasses.

 

5. Equipements de production d'eau chaude sanitaire (autre énergie renouvelable):

Equipements de fourniture d'eau chaude sanitaire fonctionnant à l'énergie solaire et dotés de capteurs solaires (notamment chauffe-eau solaires et systèmes solaires combinés), pompes à chaleur dédiées à la production d'eau chaude sanitaire (chauffe-eau thermodynamiques).

 

6. Chaudières, équipements de production d'énergie utilisant une source d'énergie renouvelable (sauf équipements déjà cités aux points 4 et 5), pompes à chaleur (travaux de pose de l'échangeur de chaleur des PAC géothermiques éligibles):

Chaudières à condensation, chaudière à micro-cogénération gaz, pompes à chaleur dont la finalité essentielle est la production de chaleur; équipements de chauffage ou de fourniture d'ECS fonctionnant à l'énergie hydraulique, systèmes de fourniture d'électricité à partir de l'énergie éolienne, hydraulique ou de biomasse.

 

DES PRÉCISIONS SUR LE CRÉDIT D'IMPÔT À 30% :

 

Il est réservé aux ménages modestes réalisant

 

• En «action seule», une dépense entrant dans la composition d'un bouquet de travaux,

 

• Une dépense relevant de travaux hors bouquet, à savoir :

- Isolation thermique des planchers bas

- Installation de volets isolants ou de portes d'entrées donnant sur l'extérieur (en maison individuelle, à condition qu'un bouquet de travaux soit réalisé par ailleurs);

- Calorifugeage des installations de distribution de chauffage et d'eau chaude sanitaire;

- Installation d'appareil de régulation et de programmation du chauffage;

- Installation d'équipements de raccordement à un réseau de chaleur alimenté majoritairement par des énergies renouvelables ou par une installation de cogénération ;

- Réalisation d'un DPE.

 

• DEUX ÉVOLUTIONS MAJEURES EN 2016

 

Deux changements importants interviennent pour le crédit d'impôt en 2015: les 10 taux existants en 2014 sont remplacés par 2 taux seulement:

- 60% si les travaux sont réalisés en bouquet, quels que soient les revenus du ménage,

- 30% si la dépense porte sur une seule catégorie de travaux, ce qui ne peut bénéficier qu'aux ménages modestes, dans le cas des bouquets de travaux, le contribuable peut réaliser les travaux sur deux ans (auparavant ils devaient être réalisés dans la même année fiscale). Dans ce cas, le contribuable porte l'ensemble des dépenses éligibles sur la déclaration souscrite au titre de la seconde année et le crédit d'impôt s'applique pour le calcul de l'impôt dû au titre de cette même année.

 

• COMMENT OBTENIR CE CRÉDIT D’IMPÔT ?

 

Vous devez :

- Remplir la ligne dédiée au crédit d'impôt sur votre déclaration de revenus, conserver la facture de l'entreprise qui vous a fourni et posé matériaux ou équipements.

- Cette facture doit faire ressortir la part «fourniture des matériels, TVA comprise», les caractéristiques techniques de ces matériaux ou équipements ainsi que les surfaces d'isolant ou de capteur solaire thermique mises en oeuvre et l'ampleur des travaux en cas de bouquet de travaux.


ultimate solar notre partenaire

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.