Les tarifs d’achat de l'électricité photovoltaique pour le 3e trimestre 2017

Ce nouvel arrêté fixe les conditions pour bénéficier de l’obligation d’achat pour les installations photovoltaïque ≤100 kWc implantées sur bâtiment dont la demande complète de raccordement a été déposée à compter du 11 mai 2017, en métropole

Les tarifs d’achat de l'électricité photovoltaique  pour le 3e trimestre 2017 de 3KWc à 100KWc

Appel d'offre photovoltaique  grande puissance

Effectuée par Finergreen, l’analyse détaillée des 77 projets lauréats pour une puissance cumulée de 508 MW au titre de la 2e tranche de l’appel d’offres pour des centrales photovoltaïques de grande taille, dit CRE4, affiche une palette de quelque 29 développeurs identifiés.


Les tarifs de vente de l’électricité photovoltaïque pour la période du 1 octobre 2016 au 31 décembre 2016:

Intégration au bâti :

0-9 kWc = 23,93 cts€/kWh (24,29 cts€/kWh le trimestre précédent)

Intégration simplifiée au bâti :

0-36 kW = 12,47 cts€/kWh (12,72 cts€/kWh le trimestre précédent)
36-100 kW = 11,89 cts€/kWh (12,13 cts€/kWh le trimestre précédent)

Sans intégration, ou hors critères ci-dessus, ou au sol:

 5,51 c€/kWh (5,65 cts€/kwh le trimestre précédent)

Dans l’attente d’une validation au journal officiel


Appel d’offres PV 100-250 kWc : 353 projets lauréats pour la 3e période

La ministre en charge de l’énergie Ségolène Royal a publié une liste des 353 projets envisagés comme lauréats de la troisième période de l’appel d’offres dédié aux installations photovoltaïques de moyenne puissance de 100 à 250 kWc sur bâtiments et sur ombrières de parking lancé en mars 2015. La 3e période était arrivée à échéance le 21 juillet dernier.


La puissance, initialement fixée à 40 MW pour chaque tranche, avait été doublée à 80 MW avec la création d’un lot dédié aux installations sur bâtiments agricoles. Les 353 projets sélectionnés affichent une puissance cumulée de 80,2 MW. Ils bénéficieront d’un tarif d’achat de 131,25 euros/MWh en moyenne, soit 3% de moins que les projets lauréats de la 2e période. Les panneaux solaires choisis par les lauréats sont quasi-exclusivement de provenance européenne et la moitié sont assemblés en France.

Source: http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/DP_laureats_3eme_periode_-_installations_PV.pdf


L’appel d’offres triennal PV sur bâtiments de 100 kW à 8 MW est lancé !

Mardi 6 septembre, à l’occasion de sa conférence de rentrée, la ministre en charge de l’énergie Ségolène Royal a annoncé le lancement prochain d’un appel d’offres portant sur la réalisation et l’exploitation de centrales photovoltaïques de 100 kWc à 8 MWc sur des bâtiments, serres et hangars agricoles ainsi que sur des ombrières de parking. Ceci pour un volume total de 1350 MW segmenté en deux familles de projets PV – de 100 à 500 kWc et de 500 kWc à 8 MWc, à l’exception des ombrières de parking –, réparti en neuf périodes de candidature s’étalant sur trois ans.

Le cahier des charges pour cet appel d’offres  a été soumis à la Commission de régulation de l’énergie(CRE), qui a publié sa délibération sur son site. Quelques détails de l’appel d’offres sont donc dorénavant connus :
– l’appel d’offres porte sur des installations réparties en deux segments de puissance, de 100 à 500 kWc et de 500 kWc à 8 MWc, à l’exception des ombrières de parking ;
– le projet prévoit neuf périodes de candidatures sur trois ans ;
– les installations de puissance inférieure à 500 kWc bénéficieront d’un contrat d’achat pour l’électricité produite ;
– les installations de puissance supérieure à 500 kWc bénéficieront d’un contrat de complément de rémunération dont le niveau est fonction du prix proposé par le candidat dans son offre ;
– une prime de 3 €/MWh s’ajoute au contrat pour les projets prenant l’engagement d’un financement participatif, une pénalité équivalente s’appliquant si le lauréat ne respecte pas les critères définissant ce régime alors qu’il s’y était engagé.

Selon sa délibération, la CRE est favorable aux principales dispositions du cahier des charges mais demande :
– que son délai d’instruction soit porté à un mois (le projet initial de cahier des charges prévoit trois semaines) ;
– que les dossiers de candidatures comportent un plan d’affaires (le plan d’affaires est, selon la CRE, « l’une des seules sources d’information fiable dont disposent les pouvoirs publics en matière de coûts d’investissement et d’exploitation des installations produisant de l’électricité à partir de sources d’énergie renouvelable ») ;
– que la clause du projet de cahier des charges autorisant l’augmentation de la puissance cible pour une période de candidature lorsque le volume total des dossiers déposés dépasse largement la puissance cible initialement appelée soit supprimée (une augmentation de puissance cible en cours de procédure serait source d’incertitude pour les acteurs de la filière, et se justifie d’autant moins dans le cadre d’un appel d’offres pluriannuel où une décroissance des prix plancher et plafond est prévue) ;
– que l’exigence d’autorisation d’urbanisme (inutile, alourdissant la préparation des offres par les candidats et leur instruction par la CRE, et engendrant un risque élevé d’irrecevabilité) soit supprimée.

Source: http://www.lechodusolaire.fr/lappel-doffres-triennal-pv-batiments-de-100-kw-a-8-mwc-lance/#lightbox/0/


TARIFS DE VENTE DE L’ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE APPLICABLE DU 1 JUILLET 2016           AU 30 SEPTEMBRE 2016 POUR LES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES

Les nouveaux tarifs de vente de l’électricité photovoltaïque du 1 Juillet au 30 septembre 2016  sont maintenant connus, du moins les valeurs S21 et V21 pour les calculer => ci-joint les nouveaux tarifs de ventes selon la formule de calcul (attention cela doit être confirmé au journal officiel).

Tarif de vente de l’électricité photovoltaïque du 1 juillet 2016 au 30 septembre 2016 – 3 ième trimestre 2016

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a en effet publié la délibération concernant la valeur des coefficients déterminant les nouveaux tarifs d’achat pour la période allant du 1er juillet au 30 septembre 2016:

Les demandes de raccordement du trimestre précédent ont totalisé respectivement (en puissance cumulée) :

  1. pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d’intégration au bâti ( ≤ 9 kWc) : 20 MW ce qui implique une valeur de S21 de 0,015 soit une baisse de 1,5 % du tarif T1.
  2. pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d’intégration simplifiée au bâti : 89 MW, ce qui implique une valeur de V21 de 0,040 soit une baisse de 4% des tarifs T4.
Tarif de vente de l’électricité photovoltaïque du 1 juillet 2016 au 30 septembre 2016 – 3 ième trimestre 2016

Pour ce 3ième trimestre 2016, les installations photovoltaïques intégrées au bâti voient leur tarif diminuer de 1,5% par rapport au 2 ième trimestre 2016.


Prix du KWh sur l'électricité photovoltaïque du 1 Avril 2016 au 30 juin 2016

Les tarifs d’achat PV baissent de 1,5 à 4% au 2e trimestre 2016

Prix du KWh sur l'électricité photovoltaïque du 1 Avril 2016 au 30 juin 2016

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a communiqué la valeur des coefficients déterminant les tarifs d’achat pour le 2e trimestre 2016, du 1er avril au 30 juin, à partir des bilans de raccordement du trimestre précédent. Les tarifs d’achat baissent de 1,5% pour les installations photovoltaïques intégrées au bâti (T1) et de 4%

Tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque pour la période du 1 janvier 2016 au 31 mars 2016: Ci-joint les nouveaux tarif

Intégration au bâti :
0-9 kWc = 25,02 cts€/kWh (25,39 cts€/kWh le trimestre précédent)

Intégration simplifiée au bâti :
0-36 kW =  13,82 cts€/kWh    (14,41 cts€/kWh le trimestre précédent)
36-100 kW = 13,15 cts€/kWh  (13,68 cts€/kWh le trimestre précédent)

Dans l'attente d'une validation au journal officiel ( chiffres à confirmer)

                                                  ------------------------------

Pour ce 1  er trimestre 2016, les installations photovoltaïques intégrées au bâti  voient leur tarif diminuer de 1,5% par rapport au 4 ième trimestre 2015.
soit un tarif de vente de l'électricité photovoltaïque de 25,02
 cts€/kWh pour cette période du 1 janvier 2016 au 31 mars 2016

Concernant le tarif T4 (
Intégration simplifiée au bâti :ISB) il diminue de 4,3 % par rapport au 4 ième trimestre 2015 soit 13,82 cts€/kWh

 

 
Pour rappel, notre ministre de l’écologie Ségolène Royal avait indiqué que l'obligation d'intégration au bâti pour les bâtiments existants pourrait disparaître au 1er janvier 2016.


Energie solaire : Ségolène Royal annonce 212 lauréats de l’appel d’offres sur les centrales solaires de grande puissance

 

Ségolène Royal

1 – Ségolène Royal a désigné aujourd’hui les lauréats de l’appel d’offres pour des installations solaires de grande puissance (plus de 250 kWc)

  • L’appel d’offres porte sur la réalisation et l’exploitation de centrales solaires au sol, sur ombrières de parking et sur grandes toitures.
  • Il a été conçu pour encourager la compétitivité-coût des projets, et également pour valoriser l’innovation et pour favoriser les projets sobres en carbone et vertueux en termes de bonne utilisation des sols.

2 – Comme le Président de la République s’y était engagé au mois d’août dernier, la puissance totale, initialement fixée à 400 MW, a été relevée à 800 MW.

  • Ce sont ainsi 212 projets qui pourront bénéficier de tarifs d’achat garantis.
  • La liste des lauréats est disponible ci-dessous.

3 – La baisse des coûts du photovoltaïque se poursuit, ce qui permet d’en accélérer le déploiement en France et dans le monde.

  • Les niveaux des tarifs d’achats proposés par les candidats dans cette procédure compétitive poursuivent leur baisse rapide, au bénéfice du consommateur final.
  • A titre de comparaison, par rapport à l’appel d’offres précédent (lancé 20 mois plus tôt) :
    • Pour les installations sur grandes toitures « ISB », le tarif moyen passe de 158 à 129 €/MWh, soit une baisse de 18 % ;
  • Pour les installations au sol, le tarif moyen passe de 107 à 82 €/MWh, soit une baisse de 23 % ;
  • Pour les installations sur ombrières, le tarif moyen passe de 146 à 124 €/MWh, soit une baisse de 15 % ;

4 – Cet appel d’offres va avoir des retombées économiques importantes en France. Il illustre les bénéfices d’une économie bas-carbone mise en œuvre par la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

  • La moitié des modules photovoltaïques utilisés seront fabriqués en France.
  • Avec la désignation de ces 212 projets lauréats, c’est près d’un milliard d’euros qui seront investis dans la réalisation de nouveaux parcs de production d’électricité solaire, et qui contribueront à donner une nouvelle impulsion au développement de la filière industrielle française.
  • Ces parcs produiront annuellement 1,1 TWh d’électricité renouvelable, entrainant une croissance de la production solaire de plus de 15 %.

5 – De nouveaux appels d’offre pour le photovoltaïque seront lancés début 2016 conformément au calendrier annoncé par Ségolène Royal le 13 novembre dernier.


Source: http://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2015/12/energie-solaire-s%C3%A9gol%C3%A8ne-royal-annonce-212-laur%C3%A9ats-de-lappel-doffres-sur-les-centrales-solaires-de-.html



Tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque applicable au 1 juillet 2015 pour les installations photovoltaïques:(du 1 juillet 2015 au 30 septembre 2015). 3 ième trimestre 2015.(information du 29 juillet 2015)


  mise à jour le 29 juillet  2015


Pour ce 3 ième trimestre 2015, les installations intégrées au bâti  voient leur tarif diminuer de 1,5% par rapport au 2ième trimestre 2015.

  Ces tarifs ne baisseront plus l'année 2015 tant que la puissance installée chaque trimestre n'aura pas dépassé 50 MW. 
Notre ministre de l’écologie Ségolène Royal a indiqué que l'obligation d'intégration au bâti pour les bâtiments existants pourrait disparaître au 1er janvier 2016. La ministre a également annoncé une nouvelle hausse des tarifs T4 dès ce troisième trimestre 2015 => nous attendons cette confirmation pour vous annoncer ce nouveau tarif applicable dès le premier juillet, ce tarif dit T4 est donc estimatif: 

Tarif T4 (intégration simplifié au bati (ISB)

de 0 à 36 kwc = 14,70 ct€ €/kWh                                                               

de 36 à 100 kwc = 13,96 cts€/kWh


Ci-joint les  tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque pour la période du 1 juillet  2015 au 30 septembre  2015:

Intégration au bâti :
0-9 kWc = 25,78 cts€/kWh (26,17 cts€/kWh le trimestre précédent)
Intégration simplifiée au bâti :
0-36 kW = 14,70 cts€/kWh    (13,95 cts€/kWh le trimestre précédent)
36-100 kW = 13,96 cts€/kWh (13,25 cts€/kWh le trimestre précédent)

Tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque applicable au 1 avril 2015 pour les installations photovoltaïques:(du 1 avril 2015 au 30 juin 2015). 2 ième trimestre 2015.(information du 30 avril 2015)


  mise à jour le 30 juin  2015

Un jour. La DGEC aura laissé une seule journée aux opérateurs pour déposer leur dossier en ayant la certitude que le nouveau tarif T4 était bien pris en compte au 1er avril 2015. De quoi encombrer les couloirs des locaux d'ErDF dans toute la France ! Le gouvernement a en effet publié le 30 juin l'arrêté du 26 juin 2015 modifiant l'arrêté tarifaire PV du 4 mars 2011. Par l'article 8, cet arrêté acte donc la hausse du T4 à 13,95cts€/kWh pour les moins de 36 kWc et à 13,25cts€/kWh pour les moins de 100 kWc au 1er avril 2015. Toujours côté tarif, l'article 7 vient revoir les seuils de dégressivité trimestrielle, avec un seuil de déclenchement de la baisse du T4 à partir de 50 MW de demandes de raccordements pour les 3ème et 4ème trimestres 2015 (i=17 et i=18) avec une baisse du T4 de 2%. A partir du 1er trimestre 2016, le seuil sera abaissé à 30 MW de demandes de raccordement/trimestre, avec une baisse du T4 de 0,8%. Des mesures qui sont loin d'apporter la stabilité demandée par les acteurs de la filière !

Par les articles 1 à 6, cet arrêté précise également les conditions à remplir pour le calcul de la puissance PV sur le même bâtiment ou même parcelle cadastrale. Ainsi, la puissance Q mentionnée au contrat d'achat est calculée à la date de la mise en service de l'installation. Cette puissance est la somme des puissances de l'ensemble des autres installations raccordées ou en projet sur le même bâtiment ou la même parcelle cadastrale dont les demandes de raccordement ont été déposées dans les 18 mois avant ou après la date de demande complète de raccordement de l'installation objet du contrat d'achat. Si une modification de la puissance Q résultant du dépôt d'une demande complète de raccordement déposée pour une nouvelle installation située sur la même parcelle cadastrale ou le même bâtiment dans les 18 mois après la date de demande complète de raccordement de l'installation objet du contrat d'achat modifie le tarif auquel l'installation est éligible, le contrat est modifié par avenant. Le plan cadastral faisant foi pour la détermination de la puissance crête Q est celui en vigueur et mis à jour à la date de demande complète de raccordement. L'amendement porté par le SER qui évoquait une impossibilité de modifier le cadastre dix-huit mois avant les demandes de raccordement n'a pas été retenu pour des impossibilités techniques. Le cadastre ne peut être entériné qu'à l'instant T sans possibilité de remonter dans le temps. Ces dispositions sur les parcelles cadastrales ne s'appliquent pas aux projets dont les demandes complètes de raccordement ont été envoyées avant le 30 juin (date d'entre en vigueur de l'arrêté).

Téléchargez l'arrêté

Source: http://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2015/07/larr%C3%AAt%C3%A9-confirme-la-hausse-du-tarif-t4-au-1er-avril-2015.html

Tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque applicable au 1 avril 2015 pour les installations photovoltaïques:(du 1 avril 2015 au 30 juin 2015). 2 ième trimestre 2015.(information du 30 avril 2015)


  mise à jour le 23 juin  2015


 

les installations intégrées au bâti  voient leur tarif diminuer de 1,5% par rapport au 1 trimestre 2015.

A la demande des professionnels de la filière photovoltaïque, le gouvernement a décidé derevaloriser, au deuxième trimestre 2015, les tarifs d'achat pour les installations ISB qui vont donc augmentés.
De plus, ces tarifs ne baisserons plus l'année 2015 tant que la puissance installée chaque trimestre n'aura pas dépassé 50 MW. Notre ministre de l’écologie Ségolène Royal a également indiqué que l'obligation d'intégration au bâti pour les bâtiments existants pourrait disparaître au 1er janvier 2016.


Ci-joint les  tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque pour la période du 1 Avril 2015 au 30 juin 2015:

Intégration au bâti :
0-9 kWc = 26,17 cts€/kWh (26,55 cts€/kWh le trimestre précédent)
Intégration simplifiée au bâti :
0-36 kW = 13,95 cts€/kWh (13,47 cts€/kWh le trimestre précédent)
36-100 kW = 13,25 cts€/kWh (12,79 cts€/kWh le trimestre précédent)

lien vers document de délibération =

http://www.cre.fr/documents/deliberations/communication/coefficients-s16-et-v16/consulter-la-deliberation

Ségolène Royal l'a annoncé : le tarif T4 de rachat de l'électricité produite sur les toitures de moins de 1000 m2 (tarif dit « T4 ») va connaître trois évolutions pour relancer le photovoltaïque de petite taille, bien adapté aux projets locaux dans les territoires.

Mise a jour le 04/05/2015


  • Une réévaluation du tarif à 13,95 c€/kWh pour la tranche [0-36KW] et à 13,25 c€/kWh pour la tranche [36-100kW] dès le second trimestre 2015. Cela correspond aux tarifs qui étaient en vigueur au 1er juillet 2014, alors que la baisse moyenne des tarifs est habituellement de l'ordre de 10 % par an.
  • Un gel de ce tarif pour toute l'année 2015, tant que les objectifs de 50 MW par trimestre ne sont pas atteints.
  • A partir de 2016, un ralentissement de la baisse tendancielle du tarif : -3 % au lieu de -10 % actuellement.

Ces propositions devraient être soumises au Conseil Supérieur de l'Energie lors de la première semaine de mai avant de s'engouffrer dans la voie législative. Pour la profession, la procédure la plus accélérée possible serait la bienvenue. Chaque semaine compte pour des professionnels en mal de projets à réaliser. 

Pour l'heure, en tous les cas, le tarif T4 a encore été revu à la baisse. Les bilans des demandes de raccordement transmis par les gestionnaires de réseaux publics d'électricité à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) totalisent, pour le trimestre d'indice N=16, à savoir du 1er janvier au 31 mars 2015, une puissance crête cumulée de 24 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d'intégration au bâti, et de 33,6 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d'intégration simplifiée au bâti. 

En application de l'annexe 1 de l'arrêté du 4 mars 2011 et en considérant les puissances crête cumulées des bilans des demandes de raccordement transmis par les gestionnaires de réseaux publics d'électricité dans le délai prévu par les dispositions de l'arrêté du 4 mars 2011 (avant le 15 avril 2015), la valeur du coefficient S16 est fixée à 0,015 et celle de V16 est fixée à 0,020 soit des baisses respectives de 1,5 et 2% exactement comme le trimestre précédent. Ainsi le tarif T4 (36-100 kW) passe donc désormais à 12,53 cts€/kWh.

La réévaluation à 13,25 cts€/kWh, bien que modeste, est donc particulièrement attendue pour redonner un nouvel élan à la filière. Pour la tranche (0-36 kW), le tarif passe à 13,20 cts€/kWh. Là aussi, les 13,95 cts€/kWh annoncés sont susceptibles de relancer quelques projets. Pour le T5 désormais fixé à 6,45 cts€/kWh, il y a bien longtemps que les opérateurs spécialistes ès centrales au sol ou grandes toitures, peu satisfaits du système des appels d'offres par trop erratiques, ont baissé pavillon sur le sol français et sont partis tenter leur chance à l'export. 

Le niveau des tarifs définis dans l'arrêté du 4 mars 2011, en vigueur pour la période du 1er avril au 31 juin 2015, sera fixé par un arrêté d'homologation pris par les ministres en charge de l'économie et de l'énergie. Dans l'attente de leur publication, la CRE en informera les porteurs de projets par l'intermédiaire de son site Internet. Elle publiera la grille tarifaire dès que celle-ci lui aura été transmise par la Direction de l'énergie. 

Les tarifs d'achats, pour la période du 01/04/15 au 31/06/15 sont donc les suivants :
Intégration au bâti :

  • 0-9 kWc = 26,15 cts€/kWh (26,55 cts€/kWh le trimestre précédent)

Intégration simplifiée au bâti :

  • 0-36 kW = 13,20 cts€/kWh (13,47 cts€/kWh le trimestre précédent)
  • 36-100 kW = 12,53 cts€/kWh (12,79 cts€/kWh le trimestre précédent)

Tout type d'installation (jusqu'à 12 MW) : 6,45 cts€/kWh (6.62 cts€/kWh le trimestre précédent)


lien vers document de délibération:http://tecsol.blogs.com/mon_weblog/2015/05/en-attendant-la-hausse-annonc%C3%A9e-par-s%C3%A9gol%C3%A8ne-royal-la-baisse-du-tarif-dachat-t4-se-poursuit.html



Tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque applicable au 1 avril 2015 pour les installations photovoltaïques:(du 1 avril 2015 au 30 juin 2015). 2 ième trimestre 2015.(information du 30 avril 2015)


  mise à jour le 30 avril  2015


 

les installations intégrées au bâti  voient leur tarif diminuer de 1,5% par rapport au 1 trimestre 2015.

A la demande des professionnels de la filière photovoltaïque, le gouvernement a décidé derevaloriser, au deuxième trimestre 2015, les tarifs d'achat pour les installations ISB qui vont donc augmentés.
De plus, ces tarifs ne baisserons plus l'année 2015 tant que la puissance installée chaque trimestre n'aura pas dépassé 50 MW. Notre ministre de l’écologie Ségolène Royal a également indiqué que l'obligation d'intégration au bâti pour les bâtiments existants pourrait disparaître au 1er janvier 2016.


Ci-joint les  tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque pour la période du 1 Avril 2015 au 30 juin 2015:

Intégration au bâti :
0-9 kWc = 26,17 cts€/kWh (26,55 cts€/kWh le trimestre précédent)
Intégration simplifiée au bâti :
0-36 kW = 13,95 cts€/kWh (13,47 cts€/kWh le trimestre précédent)
36-100 kW = 13,25 cts€/kWh (12,79 cts€/kWh le trimestre précédent)

lien vers document de délibération =http://www.cre.fr/documents/deliberations/communication/coefficients-s16-et-v16/consulter-la-deliberation

Tableau : Nouveau tarif de vente de l'électricité photovoltaïque du 1 janvier 2015 au 31 mars 2015 



 


Tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque applicable au 1 octobre 2014 pour les installations photovoltaïques:(du 1 octobre 2014 au 31 décembre 2014). 4ème trimestre 2014.(information du 1 octobre 2014)


  mise à jour le 27 octobre  2014

Les tarifs d’achats, pour la période du 1/09/14 au 31/12/14 sont donc les suivants :
Intégration au bâti :
0-9 kWc = 26,96 cts€/kWh (27,37 cts€/kWh le trimestre précédent)
Intégration simplifiée au bâti :
0-36 kW = 13,75 cts€/kWh (13,96 cts€/kWh le trimestre précédent)
36-100 kW = 13,05 (cts€/kWh (13,25 cts€/kWh le trimestre précédent)
Tout type d’installation (jusqu’à 12 MW) : 6,80 cts€/kWh (6,98 cts€/kWh le trimestre précédent)


Tableau : Tarif de vente de l'électricité photovoltaïque du 1 octobre au 31 décembre 2014 

 
              


Ces tarifs présentés sont valables du 1 octobre 2014 au 31 décembre 2014.

Cela signifie que les personnes qui feront des demandes de raccordement à EDF durant cette période bénéficieront de ces nouveaux tarifs  de vente de l'électricité photovoltaïque 2014, c’est à ce tarif valable à partir du 1 Octobre 2014 que sera achetée par EDF l'électricité photovoltaïque. EDF s’engageant à acheter l’électricité à ce tarif fixe pendant 20 ans. (Incluant  une formule d'indexation du tarif de rachat fonction de deux indices de l'INSEE, évolution du cours de la vie...)


A souligner que le crédit d'impôt  pour les installations photovoltaïques est supprimé en 2014,  la  tva 2014 pour les installations inférieures ou égal à 3 kwc est à 10 %  et  de 20 % (nouveau taux de TVA 2014) pour les installations photovoltaïques supérieure à 3 kwc. 

Tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque applicable au 1 juillet 2014 pour les installations photovoltaïques:(du 1 juillet 2014 au 30 septembre 2014). 3 ième trimestre 2014.(information du 19 juillet 2014)

 

la CRE a publié le 16 juillet 2014 le calcul des coefficients s13 et v13 portant respectivement à 2 et 1.5 % de baisse tarifaire (voir tableau ci-dessous)

 

Les tarifs d’achats, pour la période du 1/07/14 au 30/09/14 sont donc les suivants :

Intégration au bâti :

0-9 kWc = 27,37 cts€/kWh (27,94 cts€/kWh le trimestre précédent)

Intégration simplifiée au bâti :

0-36 kW = 13,96 cts€/kWh (14,16 cts€/kWh le trimestre précédent)

36-100 kW = 13,25 cts€/kWh (13,45 cts€/kWh le trimestre précédent)

Tout type d’installation (jusqu’à 12 MW) : 6,98 cts€/kWh (7,17 cts€/kWh le trimestre précédent)

 

Tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque applicable du 1 avril 2014 pour les installations photovoltaïques:(du 1 avril 2014 au 30 juin 2014). 2 ième trimestre 2014.(information du 2 mai 2014)

 

 

                                                          mise à jour le 2 mai 2014

 

 

A souligner que le crédit d'impôt pour les installations photovoltaïques est supprimé en 2014, la tva 2014 pour les installations inférieures ou égal à 3 kwc est à 10 % et de 20 % (nouveau taux de TVA 2014) pour les installations photovoltaïques supérieure à 3 kwc.

 

 

Tarif de vente de l'électricité photovoltaïque du 1 avril au 30 juin 2014 (en attente d'homologation au journal officiel : paru le 2 mai 2014)

                                                                        mise à jour le 19 mars 2014



A souligner que le crédit d'impôt  pour les installations photovoltaïques est supprimé en 2014,  la  tva 2014 pour les installations inférieures ou égal à 3 kwc est à 10 %  et  de 20 % (nouveau taux de TVA 2014) pour les installations photovoltaïques supérieure à 3 kwc.



Attention: information importante du 14 mars 2014:
Nous vous informons que suite à la demande de Bruxelles (CEE), la bonification de 10 % et 5 % du tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque est abrogée,

Le Conseil Supérieur de l’Energie a adopté le projet d’arrêté qui met fin à la majoration tarifaire pour les installations dont les panneaux sont fabriqués en Europe..

 

Ci-joint les tarifs de vente de l'électricité photovoltaïque du 1 janvier 2014 au 31 mars 2014  : 1 er trimestre 2014 (pour info: le tarif T4 ne change pas) hotovoltaïque du 1 janvier 2014 au 31 mars 2014 : 1 er trimestre 2014 (pour info: le tarif T4 ne change pas)

 

Les avantages techniques du panneau solaire photovoltaïque:

Des systèmes de panneaux solaires photovoltaïques simples et rapides à installer.

Des installations de panneaux solaires photovoltaïques robustes et nécessitant très peu de maintenance (peu de mouvement => peu d'usure).

Pas de combustion => peu d'usure thermique des composants.

Des systèmes fiables et stables (résistance aux intempéries, aux rayonnements UV et aux variations de température).

Nous pouvons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec des installateurs agréés en panneau solaire photovoltaïque près de chez vous. Ils vous communiqueront des devis gratuits sur le photovoltaïque et bien sûr, sans engagement.

 

Avantages et inconvénients du photovoltaïque 2014

 

 

De plus, pensez à la nouvelle Réglementation Thermique 2012 qui impose le développement des énergies renouvelables!

 

Enfin, nouveauté 2014 qui fait son apparition et qui révolutionnera la production d'énergie : Pensez à l'autoconsommation énergétique grâce au panneau solaire photovoltaïque.