L'auto-consommation est le principe selon lequel vous produisez vous-même l'énergie que vous consommerez au quotidien. L'objectif est bien sûr de ne plus consommer l'électricité du réseau EDF mais d'utiliser uniquement celle que vous accumulerez par l'équipement que vous aurez choisi.


Pour cela, vous profiterez des éléments que la nature vous offre : le soleil... Cette énergie récupérée sera alors convertie en courant électrique afin d'alimenter vos différents équipements ménagers quotidiennement.

Il est évident que votre production d'énergie ne coïncidera probablement pas avec votre consommation. En effet, les moments où vous produirez le plus d'électricité ne seront certainement pas ceux où vous en consommerez le plus. C'est pourquoi vous devez songer au surplus que cela peut engendrer, à son rejet sur le réseau ou à son stockage au sein de votre habitation. En effet, dans le meilleur des cas, on estime qu'un foyer auto-producteur de son énergie consomme environ 40% voir 78% avec de la domotique, de ce qu'il a produit sans système de stockage. Dans le cas contraire, on peut tout à fait imaginer que si vous ne produisiez pas suffisamment d'énergie, en fonction des conditions climatiques (pas assez de soleil, de vent...), le réseau EDF vous fournirait le complément. Auquel cas, vous ne régleriez que l'électricité consommée.

D'autre part, sachez que, du point de vue électrique, l'autoconsommation évoque l'électricité consommée sur le lieu même de production. Par ailleurs, d'un point de vue financier, l'autoconsommation implique que le producteur consomme l'électricité qu'il a lui-même produit sans la vendre à un quelconque fournisseur.