Diagnostic Performance Energétique 2015

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son impact en terme d'émission de gaz à effet de serre. Il s'inscrit dans le cadre de la politique énergétique définie au niveau européen afin de réduire la consommation d'énergie des bâtiments et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

 

Le contenu et les modalités d'établissement du DPE sont réglementés. Le DPE décrit le bâtiment ou le logement (surface, orientation, murs, fenêtres, matériaux, etc), ainsi que ses équipements de chauffage, de production d'eau chaude sanitaire, de refroidissement et de ventilation. Il indique, suivant les cas, soit la quantité d'énergie effectivement consommée (sur la base de factures), soit la consommation d'énergie estimée pour une utilisation standardisée du bâtiment ou du logement.

 

La lecture du DPE est facilitée par deux étiquettes à 7 classes de A à G (A correspondant à la meilleure performance, G à la plus mauvaise) :

 

· l'étiquette énergie pour connaître la consommation d'énergie primaire ;

· l'étiquette climat pour connaître la quantité de gaz à effet de serre émise

 

étiquette énergétique

Etiquette climat

Bien entendu, les consommations réelles des bâtiments dépendent très directement des conditions d'usage et de la température effective de chauffage ; les consommations estimées ne sont donc pas une garantie contractuelle, mais elles permettent une comparaison objective de la qualité des logements et bâtiments mis en vente ou loués.

 

Le diagnostic comprend également des recommandations qui permettent à l'acquéreur, au propriétaire, au bailleur ou au locataire, de connaître les mesures les plus efficaces pour économiser de l'énergie : il s'agit de conseils de bon usage et de bonne gestion du bâtiment et de ses équipements, ainsi que de recommandations de travaux. Ces travaux conseillés ne sont pas obligatoires : le DPE a pour objectif d'inciter à améliorer la performance énergétique du bâtiment, pas d'obliger à la réalisation de travaux.

 

Sauf cas particuliers, un DPE est valable 10 ans.

 

Le diagnostic de performance énergétique doit être établi par un professionnel indépendant satisfaisant à des critères de compétence et ayant souscrit une assurance.

 

Des organismes de certification de personnes, accrédités par le COFRAC (comité français d'accréditation), vérifient les compétences des candidats. Cette certification est obligatoire depuis le 1er novembre 2007. Quelques 6 000 professionnels ont déjà été certifiés pour la réalisation du DPE. Les diagnostiqueurs peuvent se déclarer auprès des intermédiaires immobiliers et des notaires qui pourront ainsi recourir à leurs services pour faire réaliser ces diagnostics.

 

Attention : Il ne faut pas confondre le DPE avec tout autre diagnostic ne répondant pas aux mêmes exigences qui pourrait vous être proposé par des professionnels non certifiés pour l'établir.

 

Ce dispositif s'inscrit dans un ensemble de mesures qui visent à la fois à limiter l'impact de la hausse des coûts de l'énergie sur le porte-monnaie des français et aussi à préserver l'environnement. Cette étiquette énergie est un grand progrès dans l'information des usagers : elle permet notamment à chaque ménage français qui achète ou loue un bien immobilier de mieux mesurer l'impact sur l'effet de serre de ses choix d'énergie et d'avoir une évaluation de sa facture énergétique.

 

Quel est le prix d'un diagnostic de performance énergétique en 2015 ?

Le diagnostiqueur doit être certifié par un organisme accrédité (ex : type Veritas).

Généralement ces diagnostiqueurs peuvent également réaliser les autres types de diagnostics obligatoires (amiante, plomb, etc..).

Faites réaliser ces différents diagnostics en une seule fois par un même diagnostiqueur, cela vous coûtera moins cher.

Pour un appartement F3 : l'ensemble des diagnostics obligatoires coûte entre 250 et 350 €

le DPE seul coûte 100 à 150€

 

Cliquez ici pour obtenir 3 devis de diagnostiqueurs de performance énergétique le plus proche de votre domicile.

 

 

 

Quel est le crédit d'impôt 2015 pour un diagnostic de performance energétique ?

Depuis le 1er janvier 2015, les dépenses engagées pour un diagnostic de performance énergétique ouvrent droit à un crédit d’impôt de 15 % si celui-ci est réalisé en dehors des cas où il est obligatoire.

 

Quels biens sont concernés par le diagnostic de performance énergétique ?

 

Le DPE est obligatoire depuis le 1er Novembre 2006 en cas de vente, et depuis le 1er Juillet 2007 en cas de location, et concerne tous les biens immobiliers.

Le certificat doit dater de moins de 10 ans.

Attention ! Depuis le 5 mai 2010, avec le projet de loi dit Grenelle 2, lors de la mise en vente d’un bien, le vendeur a l’obligation de tenir à la disposition des visiteurs, le dossier de diagnostic technique qui réuni tous les diagnostics obligatoires. Le diagnostic DPE doit donc être réalisé avant la mise en vente du bien. Le non respect de cette obligation sera sanctionnée pénalement par l’amende prévue pour les contraventions de cinquième classe.

Pour certains biens, le diagnostic de performance énergétique ne revêt pas un caractère obligatoire :

Les constructions provisoires prévues pour une durée d’utilisation égale ou inférieure à 2 ans,

Les bâtiments indépendants dont la surface hors ? Ouvre brute n’excède pas 50 mètres carrés,

Les bâtiments à usage agricole, artisanal ou industriel ne nécessitant qu’une faible quantité d’énergie pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire ou le refroidissement (ces derniers ne devront pas servir de lieux d’habitation),

Les bâtiments historiques et ceux servant de lieux de culte.

 

Qui réalise le diagnostic de performance énergétique ?

 

C’est au propriétaire de faire réaliser le Diagnostic de Performance Energétique par un diagnostiqueur immobilier certifié.

Attention ! Depuis le 5 mai 2010, l’acquéreur a la possibilité, lors d’un contentieux en justice, de se prévaloir à l’encontre du propriétaire des informations contenues dans le diagnostic de performance énergétique.

 

 

Décret du 5 juillet 2011 précise l'obligation de transmission des DPE à l' Ademe.

 

Un décret du 5 juillet 2011 précise l'obligation de transmission des diagnostics de performance énergétique à l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Requis lors de la construction ou de l'extension d'un bâtiment, le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la consommation d'énergie et, à compter du 1er janvier 2013, sur l'impact en termes d'émissions de gaz à effet de serre de tout bâtiment neuf.

 

Il est également communiqué à l'acquéreur et au locataire lors de la vente ou de la location d'un bien immobilier et mis à disposition auprès des candidats acquéreurs ou locataires (à l'exception des baux ruraux).

 

Depuis le 1er janvier 2011, le classement du bien au regard de sa performance énergétique est en outre mentionné dans les annonces immobilières.

 

Dans un délai de cinq ans à compter du 1er janvier 2012, les bâtiments existants équipés d'un dispositif commun de chauffage ou de refroidissement auront également l'obligation de réaliser un DPE.

Enfin, le DPE doit être affiché dans les bâtiments publics d'une surface hors œuvre nette supérieure à 1.000 m², occupés par les services d'une collectivité publique ou d'un établissement public, accueillant un établissement recevant du public de la 1re à la 4e catégorie (plus de 200 personnes).

Ce document doit être établi par un professionnel indépendant ("diagnostiqueur") satisfaisant à des critères de compétence et ayant souscrit une assurance.

 

La loi Grenelle 2 (art. 1er) a introduit dans le Code de la construction et de l'habitation un nouvel article L.134-4-2 faisant obligation aux diagnostiqueurs de transmettre les DPE à l'Ademe "à des fins d'études statistiques, d'évaluation et d'amélioration méthodologique".

L'Agence rend, à son tour, les résultats statistiques de ces études disponibles auprès des collectivités territoriales concernées.

 

L'Ademe mettra gratuitement les données, rendues anonymes, ainsi que, le cas échéant, les études statistiques à disposition de l'Etat et des collectivités qui en feront la demande. Ces informations ne pourront être utilisées à des fins commerciales, insiste le décret. Un arrêté du ministre chargé du Logement devrait en outre fixer, en fonction des catégories d'utilisateurs, les restrictions d'accès nécessaires à la protection de la confidentialité des données. Le décret s'appliquera à tous les diagnostiqueurs immobiliers à compter de la publication de cet arrêté en précisant les modalités d'application, et au plus tard le 9 juillet 2012.

 

lien vers decret du 5 juillet 2011

A SAVOIR SUR LE DPE

Une mauvaise performance énergétique ne présente pas de risques de santé.

Un DPE est informatif : le propriétaire ne court pas de grands risques s'il ne le fait pas.

Mais l'acquéreur ou le locataire le demanderont : donc difficile de l'éviter.

Une bonne performance énergétique garantit des économies et la préservation de la planète.

Le diagnostic performance énergétique permet de comparer les logements entre eux.